SAINTE-MARIE ou NOSY BORAHA

Informations
Ile aux nattes

L'Ile aux nattes, et sa couronne de barrière de corail et d'eau bleutée

L'île Sainte-Marie ou Nosy Boraha (appellation malgache très peu utilisée) est située au large de la côte Est de Madagascar à environ 10 km. Avec ses plages de sable fin et de cocotiers, ses forêts intactes, sa flore et sa faune préservées... Sainte-Marie est un véritable paradis tropical pour les amoureux de la nature. Elle fait partie des destinations touristiques les plus appréciées à Madagascar.

C'est une île qui a une forme allongée qui s'étend sur environ 50 km de longueur pour seulement 5 km de large. Elle est entièrement entourée de lagons. L'île compte actuellement un peu moins de 30 000 habitants. La ville principale de l'île se nomme Ambodifotatra.

Sainte-Marie est composée de l'île principale et de 7 îlots. Dans sa partie la plus au Sud, la plus importante de ses îlots se nomme l'île aux nattes, qui s'est détaché de l'île principale de seulement environ 200m. Puis, nous avons l'îlot Madame à l'entrée de la Baie d'Ambodifotatra, l'île aux Forbans dans la baie du même nom, l'île aux Baleines à l'Est, et enfin les 3 îlots aux Sables, barrières naturelles à la houle plus au sud.

Le climat de Sainte-Marie est de type tropical. On y enregistre surtout un climat chaud en début d'année jusqu'en Mai, suivi par un climat plus tempéré dans la seconde partie de l'année, qui coïncide avec l'arrivée des baleines à bosse dans la région. 

Histoire de Sainte-Marie

like tweet plusone

Une légende locale raconte qu'un certain Raborahigny avait été sauvé par une raie-requin après un naufrage et ramené sur l'île Sainte-Marie. Ce qui lui a donné ce nom: Nosy Boraha. 

Mais si nous parlons des faits réels (et vérifiés), l'île de Sainte-Marie a été décrite pour la première fois par des navigateurs portugais après un naufrage. C'est ainsi qu'ils eurent l'idée de nommer cette île miraculeuse "Santa Maria". Dans les premiers récits, l'île était déjà habitée, et on ne saurait décrire l'origine des premiers habitants. Au XVIIe et au XVIIIe siècle, l'île Sainte-Marie sera connue comme un repère de pirates. En effet, géographiquement, elle est placée à proximité de deux grandes routes commerciales: la route commerciale de la Mer rouge et celle de l'Océan Indien, et pouvait alors servir de base de mouillage voire de lieu de résidence de pirates. D'ailleurs, de nombreux vestiges de ces activités demeurent encore sur l'île, tels les cimetières de pirates ou différents bâtiments ayant été occupés par ces derniers. 

Dans les années 1750, les français débarquent à Sainte-Marie et finissent par chasser les derniers pirates. La Reine Betty, héritère du Royaume Betsimisaraka et de Sainte-Marie, conclut un pacte avec les français le 30 Juillet 1750 pour l'annexion de Sainte-Marie. En réalité, l'île Sainte-Marie a été cédée en tant que dot pour le mariage de Jean Onésine Filet, surnommé "La Bigorgne" avec la princesse. Cependant, dès 1971, l'île est abandonnée par les français au profit du comptoir de Foulpointe, plus prometteur d'un point de vue commercial. En 1811, les Anglais réussissent à prendre le contrôle de l'île Maurice aux Français, et par la même occasion le contrôle du côte Est de Madagascar. En 1814, le traité de Paris restitue Madagascar à la France et le 15 Octobre 1818, le baron français de Maikan débarque à Sainte-Marie dans le but d'en reprendre le contrôle. L'île a été officiellement colonisée dans les années 1820. Comme l’île de Nosy-Be, l’île Sainte-Marie était annexée au gouvernement de Mayotte, comptant environ 6000 habitants vers 1960. 

Cependant, l'île Sainte-Marie n'a pas toujours été une destination touristique de premier choix. En effet, en 1902, les français y ont installé une prison et ont fait de l'île un lieu de déportation. Ce n'est qu'après la colonisation que la situation a changé, lorsqu'une autre île, Nosy Lava dans l'Ouest de Madagascar a pris le relais, que le visage global de Sainte-Marie a commencé à changer. Dans les années 70, Sainte-Marie comptait environ 250 touristes par an. 

Sainte-Marie sur Google Map

Itinéraire ET INFOS UTILES

Aéroport Sainte Marie

Le petit aéroport "International" de Sainte-Marie, rénové en 2015

Comment y aller ? 

L'île Sainte-Marie est pourvue d'un petit aéroport international. Il n'est pas ainsi nécessaire de passer par la capitale pour se rendre à Sainte-Marie. Certaines compagnies aériennes proposent des vols en direct pour l'île Sainte-Marie, qui transitent généralement cependant par les îles avoisinantes, comme La Réunion ou l'île Maurice. 

Par voie terrestre/maritime, le point de départ du transfert maritime se trouve à Soanierana-Ivongo. On vous y proposera plusieurs types d'embarcations. Notez cependant que la traversée risque d'être périlleuse, surtout lorsque le temps se gâte. Cette partie de l'Océan Indien a plutôt une mauvaise réputation. Ainsi, évitez les petits bateaux et les vedettes rapides. 

Comment se déplacer à Sainte-Marie ?

L'île compte environ 50 km de longueur et 5km de large. Autrement dit, il peut être visité à vélo ou en scooter. Mais vous pouvez aussi louer des véhicules et des 4x4 sur place. Sinon, vous pouvez prendre des taxis ou des tuks-tuks.  

Circuits

Lieux à visiter

Les plages de sable fin, dont Ravoraha dans la partie Sud

La mer turquoise, les sables blancs et les cocotiers, rien de tel pour passer des vacances inoubliables. Sainte-Marie vous propose plusieurs plages, dont le plus célèbre est la plage privée de Ravoraha. Loin du tourisme de masse, Ravoraha est un coin tranquille pour se détendre et pour profiter du soleil. Les vagues n'y sont pas autorisées, gardées par la barrière de corail au large à environ 200m. 

Eglise catholique Sainte Marie

L'église Saint Joseph, première église catholique à Madagascar

Le cimetière des pirates sur l'île aux forbans

Sainte-Marie a été le repaire de pirates de renoms ou non pendant plusieurs siècles. Il n'est donc pas étonnant d'y retrouver un cimetière des pirates ou encore les ruines en forme d'arc de cercles de l'île aux forbans où se tenaient probablement quelques assemblées de pirates. 

La première église catholique de Madagascar

Bâtie en 1857 (année de l'achèvement des travaux), l'église Saint Joseph de Sainte-Marie est le premier témoin du début de l’évangélisation catholique à Madagascar. Le projet de construction a été initié par le Révérend Père Pierre Dalmond, Premier Evêque et Vicaire Apostolique de Madagascar qui a foulé pour la première fois les terres malgaches en 1837. 

L'île aux nattes

L'île aux nattes ou Nosy Nato est une île qui se situe à l'extrême Sud de Sainte-Marie. D'ailleurs, on le considère comme une partie à part entière de cette dernière. Cependant, l'île aux nattes possède ces arguments propres, tel le magnifique lagon d'eau claire et bleutée qui l'entoure complètement ou son orchidée endémique et très rare Eulophiella Roempleriana qui fleurit seulement en Septembre et Octobre. Nous pouvons aussi signaler la présence d'un phare sur l'île, le phare Blevec. 

Le nom de l'île provient de l'arbre "Nato", un arbre utilisé autrefois dans la construction de bateaux, qui a complètement disparu de l'île, mais encore présent dans d'autres îles tropicales comme Hawaii. 

Les piscines naturelles

Les piscines naturelles se situent à l'extrême Nord de l'île, une formation naturelle créée par une barrière rocheuse contre laquelle s’écrasent les vagues dans une gerbe d’écume avant de se transformer en étendue paisible. A certains endroits, vous avez le droit de prendre des bains régénérateurs, comme c'est le cas à la “piscine” d’Antsarirabe et ses eaux calmes et limpides. A d'autres endroits, les bains sont "fady" (tabous). Ainsi, il est toujours préférable de se faire accompagner d'un guide natif de la région pour ne pas avoir des problèmes avec les esprits. 

Baleine à bosse

Les Baleines à bosse, visibles surtout en Septembre

Les baleines à bosse

De Juillet à Septembre, les baleines à bosse se donnent rendez-vous au large des rivages de l'île Sainte-Marie. Une petite virée en mer peut de ce fait vous faire découvrir les bonds incroyables au-dessus de l'eau de ces animaux de plus de 25 tonnes, les chants, et autres joutes des mâles qui veulent impressionner leurs futurs partenaires. En effet, ces animaux en cette période migrent vers le Nord pour se reproduire quand le reste de l'année, ils sont dans les eaux froides de l'Arctique. 

La cascade d'Antanandava et la forêt d'Ikalalao

C'est vers le Nord, à environ 10 km de la ville d'Ambodifotatra que vous pourrez découvrir la cascade d'Antanandava. C'est aussi la porte d'entrée de la forêt d'Ikalalao, et peut-être, si vous le souhaitez, le début de la traversée de cette forêt jusqu'à la côte Est de l'île. Une végétation luxuriante, des vues panoramiques incroyables sur les lagons de l'Est (sur la pointe à Larrey), une découverte de la faune locale... vous y attendent. Venez découvrir le plus petit et le plus petit caméléon au monde, le Brookesia minima et le grand Calumma parsonii. Citons la présence du Caméléon Panthère Furcifer pardalis, le Calumma parsonii et le Gecko Phelsuma madagascariensis.

La baie d'Ampanihy

La baie d'Ampanihy est un endroit magique, constitué de plage de sable fin, mais aussi de lagunes et de petits canaux et bercé par le bruit des vagues qui se brisent sur les barrières de corail au large. Venez y découvrir le spectacle éternel de la chasse des crabes et des petits poissons par les aigrettes et les hérons. La baie d'Ampanihy est aussi le point de départ de la découverte des environs en pirogues et en petits bateaux. 

Les îlots aux sables

A environ 4 km au large de Sainte-Marie, se situent trois petits îlots coralliens qui constituent les îlots aux sables. Ces îlots sont tant illustrés par leurs beautés que leurs fady (tabous). Il est par exemple fady de ramasser les coquillages qui y sont cependant très abondants. Il est aussi fady de visiter ces îles le mardi et le jeudi. Enfin, le porc et le raphia y sont fady, sinon la mer risque de vous avaler pendant le voyage de retour. 

Plongée Sainte-Marie

Sainte-Marie et ses lagons, site idéal pour pratiquer la plongée

Activités / Sports / Loisirs

La plongée sous-marine

Sainte-Marie et ses environs constituent un site exceptionnel pour la découverte du monde sous-marin, même pour un amateur. Les raies, les calamars, les tortues... vont tous vous surprendre. Sans oublier les épaves que les coraux n'ont pas hésité à refaçonner, tels le navire Serapis ou le bateau de pêche de Rays Palace. 

Quelques sites intéressants : Le navire SERAPIS et ses cinq canons, RAYS PALACE, l'île BARACCUDA pour partir à la découverte des langoustes et des poulpes, l'île aux TRESORS, un repaire de pirates et enfin l'île aux nattes

La pêche

Les thazars, les dents de chien, les thons jaunes ou blancs, les bonites, les wahoos, les espadons voiliers, les dorades coryphènes, les carangues, les mérous, les barracudas... les eaux de Sainte-Marie et des environs sont très poissonneuses. Pêche à la traîne côtière, Surfcasting, Pêche sportive... vous avez un large choix. 

Galerie Photo

Blog

Forum
Revue de Presse